By using our website, you agree to the use of our cookies.

Guide TOKYO Ramen & Sakura version Numérique (PDF)

Rated 0.00 out of 5 based on 0 avis
0 avis

¥ 490

  • EUR: 3.80€

N’attendez plus, mettez vos plus belles chaussures et partez à l’aventure dans notre Tokyo comme à la belle époque des Tokyo SAFARI ! Véritable voyage par procuration, le plus dur sera de résister jusqu’à la réouverture des frontières ; )

Disponible

UGS PDFTOKYORAMENFR CATÉGORIES , , Tags , ,

Description

Partez dans une aventure culinaire avec notre sélection des 28 meilleurs ramens de TOKYO !

Rien de mieux pour découvrir une ville que de l’explorer gustativement : on vous a donc fait un petit guide de 80 pages avec nos meilleures adresses de restaurants de ramens, ainsi que les spots Sakura (cerisiers en fleurs) à proximité, pour digérer agréablement les mets… : )

Voilà donc une nouvelle aventure dans la mégapole qui vous attend !

En attendant de venir au Japon ! 

Rassurez-vous, même si vous n’avez pas encore posé le pied sur le sol japonais, ce guide qui d’offrir de bonnes adresses, de jolies photos et des textes qui mettent l’eau à la bouche… vous permet en plus de la dégustation par procuration, de faire l’expérience chez vous du bon Ramen ! Et ce grâce à 4 recettes à faire avec des incrédiens que l’on trouve en France, qui satisferont les amateurs de ce plat si populaire !

Le guide TOKYO Ramen & Sakura en quelques mots :

  • 80 pages 
  • Français (en attendant la version anglaise)
  • 28 restaurants de ramens
  • 4 recettes
  • 6 plans illustrés
  • plus de 10 spots Sakura
  • tout pour éveiller vos 5 sens
  • … et plein d’autres surprises !

La plupart des personnes qui arrivent pour la première fois au Japon sont très souvent confrontées, pour leur premier repas, à une difficulté : le choix du restaurant. En effet, il en existe une multitude et spécialement à Tokyo, où il y a près de cent mille enseignes différentes.

Le choix des touristes se porte généralement vers les ramens, mais là encore, le dilemme reste difficile car il en existe plus de 6000 variétés différentes rien que dans la capitale.

Tout a commencé au Japon avec les Chūka soba 中華そば (littéralement nouilles chinoises). 

Au début de l’ère Meiji, des Chinois, arrivés via Yokohama, seront les premiers à installer leurs restaurants. Ils proposeront, à la carte, un plat composé de nouilles à base de farine de blé et d’un bouillon dans lequel aura mijoté pendant plusieurs heures du poulet et des Niboshi 煮干し (sardine). Ce bouillon sera agrémenté de quelques légumes et d’épices, ainsi que d’une fine tranche de Chashu チャーシュー (porc rôti) et d’un demi-œuf dur mi-cuit (que l’on dit “hanjuku”).

C’est après la Seconde Guerre Mondiale que les ramens deviendront très populaires, économiques et nourrissants. Avec le prix très bas du blé et la facilité à se procurer les autres ingrédients, les restaurants de ramen se sont très vite multipliés dans la capitale, mais aussi dans les grandes villes du Japon.

De nos jours, il est bien difficile de compter le nombre exact de restaurants de ramen présents sur l’archipel du Japon. Certaines estimations et statistiques en recensent près de trente mille, mais c’est sans compter les Yatai 屋台 (restaurants ambulants) encore présents dans quelques villes.

Ainsi donc, il existe un très grand nombre de types de Ramen différents. On peut les distinguer tout d’abord par leur base de bouillon, comme les Shoyu しょゆ (sauce soja), Shio 塩 (sel), Miso 味噌 (soja fermenté) ou encore Tonkotsu 豚骨 (os et gras de porc).

Les ramens ne sont pas tous à base de porc, comme beaucoup peuvent l’imaginer. Il existe maintenant des bouillons entièrement au poisson, au poulet ou même aux légumes. Le choix de la garniture (dite “topping”) ajoute encore de la diversité à ce repas. Il est possible de les agrémenter de Chashu de porc ou poulet, de Karaage (poulet frit), de tempura, de fromage et encore bien d’autres choix selon vos envies…

La liste de choix s’agrandit encore grâce aux alternatives de ce plat. Il existe les Tsukemen つけ麺 : pour déguster ce met, il faut tremper les nouilles froides dans un bouillon chaud plus épais et plus fort en goût qui apportera toutes ses saveurs aux nouilles. C’est un plat inventé en 1961 à Tokyo, plus exactement à Ikebukuro, par celui que l’on qualifia de  “dieu des ramens” : Kazuo Yamagishi 山岸一雄 (1935-2015), qui, avec un simple Makanai (repas pour les employés) a réussi à créer un plat qui est maintenant aux menus de presque tous les restaurants de ramen.

On pourra également retrouver dans nos assiettes les Aburasoba et Mazesoba (mes préférés), qui sont des ramens sans bouillon. Ils se dégustent avec un mélange de sauces et d’huile qui apportera du liant aux nouilles et à leur garniture.

Avec toutes ces déclinaisons, le ramen, à la base très populaire, permet maintenant à un maximum de personnes de pouvoir profiter pleinement d’une incroyable variété de saveurs pour tous les goûts et toutes les bourses ! Il est d’ailleurs devenu l’un des repas les plus connus quand on parle de la nourriture japonaise.

Pour ne rien louper à nos aventures :

Suivez-nous sur nos réseaux sociaux : Instagram, Facebook & Twitter !

La version papier ?

Nous allons ajouter bientôt au catalogue la version papier de ce guide ! Normalement en fin de mois d’Août.

Informations complémentaires

Langage

Français

Pages

160

Format

PDF de 64Mo

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Guide TOKYO Ramen & Sakura version Numérique (PDF)”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez peut-être aussi…